Notre historique

1937
C’est le 5 mai 1937 qu’une poignée d’hommes avec du sang de footballeur dans les veines se rencontrent au Restaurant de la Gare pour créer le 1° comité de l’Union Sportive d’Ittenheim, qui est composé des fondateurs
suivants :
Michel Kauffmann (président),
Charles Berst (vice-président),
Michel Haudenschild (secrétaire),
Michel Hommel (secrétaire adjoint),
Charles Clément (1° caissier),
Ernest Haupt (2° caissier),
Charles Litt et Jacques Spack (assesseurs),
Jean Duringer (matériel)
Hubert Hunkler (terrain).
Leur problème majeur est de trouver un terrain.
On joue sur des prés de différents paysans et ce n’est assurément pas la bonne solution.
Une intervention de Charles Litt, membre du comité, trouve en la personne de Georges Kauffmann, maire à cette époque, un bienfaiteur qui met à la disposition le terrain de sports actuel qui est en partie sa propriété, l’autre partie appartenant aux Hospices Civils de Strasbourg.
Naturellement, l’argent manque à cette époque et chaque joueur doit prendre les frais des tenues et des chaussures à sa charge.
Le premier blason …
1938
En 1938, Michel Hommel prend la direction du club jusqu’à la fin 1944 et à partir de 1945, c’est à Ernest Haupt de prendre la présidence.
Avec un comité réduit, il attend avec impatience le retour des militaires pour refaire le terrain qui a subi des tranchées anti chars, et former une équipe qui, dès l’année suivante, organise son premier tournoi de pentecôte. Ce sera une réussite !
Par contre, l’équipe termine dans le bas du classement en division 3.
L’US Ittenheim en 1947–1954
Debout de gauche à droite :
Ernest Haupt (vice-président), Charles Letz, Charles Fix, Jean Urban, Jean Diemer, Hilaire, Alfred Letz, Charles Litt (président)
Accroupis de gauche à droite : D Bieber, René Schreiner, Jacques Lorentz, Charles Schreiner, Juillard
Le début de l’ascension.
En 1947, l’un des pionniers de l’USI, Charles Litt, est élu président. Il remplit cette fonction avec toute sa vitalité et son énergie jusqu’au 27 juin 1953 quand il demande à l’assemblée de se faire remplacer par un plus jeune, et son successeur est Charles Letz.
Charles Litt est élu à l’unanimité Président d’Honneur.
En 1954, l’équipe première réussit la montée après une année de purgatoire en division IV, avec 6 points d’avance.
1955–1961
En 1955, grâce au Maire Georges Kauffmann, l’USI reçoit une subvention de la municipalité pour agrandir le terrain.
En fin 1956, les travaux entrepris pour l’amélioration des alentours du terrain se terminent.
Pour la première fois, une équipe allemande du Pays de Bade, le FC Urloffen, prend part au tournoi de Pentecôte de 1957 et cela, grâce au
Président d’Honneur, Charles Litt, qui offre d’ailleurs le kougelhopf et le vin d’honneur de l’amitié dans sa cour …
Le 20° Anniversaire 1957
L’apothéose a lieu le 11 août 1957, pour l’inauguration du stade.
On fête le 20° anniversaire en présence des personnalités, le Maire, les Conseillers Municipaux, le Président de la Ligue d’Alsace de Football, les Associations du village, la Fanfare, la Société Hippique Rurale, les Sapeurs-Pompiers.
L’US Ittenheim de 1960-1961
Debout de gauche à droite : Jacques Schreiner, Willy Holzheuer, Ernest Hauptmann, Ernest Hammann, Charles Fix, Alfred Letz, Bernard Lobstein, Charles Roth (président)
Accroupis de gauche à droite : Alfred Schreiner, Alfred Wendling, Lucien Bittmann, René Hermann, Charles Schreiner.
L’US Ittenheim de 1963-1964, Ascension en division II
Debout de gauche à droite : Paul Koenig, Jacques Schreiner, Paul Blaess, Charles Michel, Alfred Letz, Roger Viola, Bernard Lobstein, Alfred Groll (délégué)
Accroupis de gauche à droite : Thaou, Roland Riff, Lucien Bittmann, Bruno Todone, Philippe Sand.
L’US Ittenheim de 1964–1965, Ascenssion en division I
Debout de gauche à droite : A. Sartoria, Ernest Lang, Paul Blaess, Roger Viola, Bernard Lobstein, Jacques Schreiner.
Accroupis de gauche à droite : Alfred Schreiner, Philippe Sand, Lucien Bittmann, Alfred Wendling, Bruno Todone.
L’équipe première reste deux saisons en division III , et figure toujours  dans les premiers, une fois 3° et une fois 2° du groupe.
En 1962 l’électricité est installée sur le terrain et l’entraînement en est facilité.
Dès la saison 1963-1964, l’équipe première monte en division II et l’équipe Réserve finit 2° de son groupe. Les cadets terminent premiers de leur groupe avec 1 match perdu sur 14 et, en plus, un véritable exploit se produit en Coupe d’Alsace. En éliminant quatre équipes hierarchiquement supérieures, l’USI parvient au 5° tour, mais se fait éliminer par Erstein (Promotion d’Honneur).

La même année, la construction d’un Clubhouse est décidée.
1964-1965. Seulement une année en division II et l’équipe chère à Lucien Bittmann réussit à grimper en division I.

A ce moment, l’équipe se compose de battants : A.Sartori, E.Lang, P.Blaess, R.Viola, B.Lobstein, J.Schreiner, Ph.Sand, A.Schreiner, Lucien Bittmann, A.Wendling, B.Todone et Ch.Wendling.

L’équipe réserve est aussi championne de son groupe et peut jouer en division IV la saison suivante.
Pour la 3° année consécutive, le club enlève la Coupe Baumann à Graffenstaden.
1965-1966.
Pour la première apparit ion de l’USI en division I, l’équipe fanion termine 3° de son groupe, et les réserves à la deuxième place de leur groupe en division IV.

 

Le 7 août 1966, on inaugure le club-house. Une petite merveille à cette époque avec vestiaires et douches. Beaucoup d’heures de travail, mais les bénévoles sont tous fiers de leur club-house, sans oublier la participation financière de la Commune et le soutien d’Alfred Peter, Maire.

 

1967 – 1968
La saison 1966-1967 est de nouveau une réussite, puisque l’équipe fanion termine première de son groupe en division I et monte en Promotion d’Honneur.
Quel exploit pour un village qui, à ce moment-là, ne compte même pas 1000 habitants. On parle autant d’Ittenheim que du Racing Club de Strasbourg !
Mais c’est grâce au travail sur le terrain, au sérieux, à la volonté et la simplicité que Lucien Bittmann, un meneur d’hommes par excellence, que le club a réussi à gravir quatre échelons, de la division IV en Promotion d’Honneur.
Naturellement, les éloges et les félicitations sont à partager avec les joueurs.
La saison 1967-1968 est bonne pour la première année en Promotion d’Honneur. On reparle de l’USI en Coupe d’Alsace. L’équipe ne tombe (0-1) qu’en 8° de finale face aux SR Haguenau (division d’honneur)
Le maintien est réussi lors de la saison 1968-1969 avec un exploit en prime : un quart de finale de la coupe d’Alsace.
L’équipe est éliminée par les semi-pros et stagiaires du Racing Club de Strasbourg, sur le stade de Furdenheim, devant plus de 1000 spectateurs (1-5).
1969 -1970
1969-1970 est la plus grande réussite pour l’entraîneur Lucien Bittmann, deuxième derrière le SC Sélestat en Promotion d’Honneur du Bas-Rhin et candidat à la montée en Division d’Honneur.
Malheureusement, le club est obligé de se désister en raison du manque de moyens financiers.
Une erreur que Lucien Bittmann ne se pardonnera jamais, puisque, dans la même saison, son équipe est demi-finaliste de la Coupe d’Alsace, éliminée par Saint Louis (Division d’Honneur) 1-2 devant 870 spectateurs payants.
Voici les noms des joueurs qui ont participé aux années glorieuses de l’USI : Roger Viola, Jean-Michel Letz, Jean-Claude Riff, Serge Riff, Charles Michel, Bruno Todone, Jean-Marc Hammann, F Heitzmann, Jean-P Corso, Raymond Mathis, Richard Mayer, Alfred Wendling, Armand Zanier, Roland Friedrich, Jean-M Ross, Jean-M Michel, Roland Riff, Alfred Roth, F Lazarus.
1970-1971
1970-1971 est une bonne saison d’ensemble de toutes les équipes.

L’équipe I se maintient en Promotion d’Honneur , l’équipe II en division III , l’équipe III termine 3° de son groupe et les équipes jeunes finissent dans les premiers de leurs groupes respectifs.

1971-1972
1971-1972 est un bilan assez négatif pour la première fois sous la présidence de Lucien Bittmann.
Après 5 années de présence en Promotion d’Honneur, voilà qu’il faut redescendre en division I.
Mentionnons que le départ de six joueurs titulaires de l’équipe première (par le fait d’avoir refusé la montée en Division d’Honneur), ainsi que le changement d’entraîneur ont sérieusement handicapé le maintien.
Le nouveau Président a donné les rênes à René Emmenegger mais, dès le 20 avril 1972, celui-ci quitte l’USI de son plein gré.
Pour terminer la saison en beauté, et pour fêter dignement son 34° anniversaire, le Président Bittmann réussit un coup de maître en invitant l’équipe prestigieuse du VFB Stuttgart, 2° de la Bundesliga en 1971, avec Gilbert Gress dans ses rangs.
C’est un événement considérable pour le village.
Le match entre VFB Stuttgart et une forte sélection bas- rhinoise se termine sur un score de 6 à 1.
Ce jour là, Marcel Laugel, Président de la CFS du Bas-Rhin, récompense 11 membres particulièrement méritants en leur remettant des breloques de LAFA à savoir : Charles LETZ, Lucien BITTMANN, Alfred GROLL, Ernest RIEHL (argent), Raymond BIETH, Jacques ROSS, Marcel STRAEHLI et Bruno TODONE (bronze).